Depuis plusieurs années, les risques liés aux morsures des tiques sont évoqués.
La maladie de Lyme est aujourd’hui présenté comme le risque le plus important et le plus invalidant, mais il existe néanmoins d’autres maladies pouvant être inoculées par les tiques.

Quels risques ?

Les tiques peuvent être porteurs de certaines maladies, essentiellement dues au fait que les tiques sont porteuses de bactéries susceptibles d’infecter l’homme.

Ce sont donc essentiellement des infections bactériennes que les tiques vont transmettre :

  • Rickettsioses à tiques (tâche noire sur la peau avec fièvre, maux de tête et douleurs musculaires)
  • Une maladie parasitaire, la babésiose (fièvre, maux de tête, douleurs musculaires
  • ou des virus provoquant la méningo-encéphalite, pour laquelle un vaccin préventif pour les personnes exposées est recommandé.

Hormis le dernier cas exposé ces infections peuvent être traitées par antibiotiques et vont disparaitre sous un maximum de 14 jours.

La maladie de Lyme, par contre génèrent des effets plus importants et plus variés :

  • Des érythèmes cutanées, qui se développent sous forme de plaque rouge présentes sur le corps et qui apparaissent 3 à 30 jours après la piqure

D’autres forme plus complexes de la maladie de Lyme peuvent également se développer et générer :

  • Des complications articulaires
  • Des atteintes cardiaques, entrainant palpitations, troubles respiratoires voire syncopes
  • Des atteintes ophtalmologiques pouvant entrainer des baisse de l’acuité visuelle
  • Des atteintes cutanées, érythèmes ou lésions cutanées
  • Des atteintes neurologiques, caractérisées par des troubles sensitifs, la diminution des réflexes ostéo-tendineux, une paralysie faciale, voire une méningite ou une encéphalite.

Il est important d’indiquer que plus vite vous identifierez ces symptômes plus vite vous pourrez être traitée.

Quand et comment se protéger

Même si le risque d’infection est limité, il existe des précautions à prendre pour éviter la morsure des tiques.
Ces morsures interviennent essentiellement lors de randonnée ou balades en forêt ou dans des environnements boisés ou  végétalisé.

La première précaution est vestimentaire, en effet moins il y aura de zones accessibles aux tiques plus le risque de morsure sera diminué.

Il est donc essentiel de couvrir une grande partie de votre corps en utilisant des vêtements et chaussures adaptés.
Privilégiez également des vêtements clairs qui permettent d’identifier plus facilement la présence de tiques.

La tête et le cou sont des zones particulièrement sensibles (surtout chez le plus jeunes) qui méritent toute votre attention.

Ces mêmes vêtements peuvent être imprégnés de produits répulsifs qui éloigneront les tiques.

Pensez également à traiter si besoins vos animaux de compagnie qui peuvent porteurs de maladies mais également un véhicule pour que les tiques parviennent jusqu’à vous.

Enfin, pars chaque sortie une inspection e vos vêtements et de votre corps est conseillée pour tenter de repérer une tique.

Que faire en cas de morsure

Tout d’abord inutile de paniquer.

Généralement une tique ne commence pas à se nourrir 12h après sa morsure, et il n’y a donc que très peu de risques d’infection.

Dés que vous repérez un tique, vous pouvez alors utiliser un tire-tique qui par une action spécifique va vous permettre de retirer la bête dans son intégralité.

Attention ! Ne retirez pas à la tique à la main au risque de laisser la tête sur votre peau et ainsi laisser le parasite continuer sa morsure.

Le tire tique Tick Twister est l’outil idéal pour retirer les tiques. Sans douleur, simple d’utilisation, il suffit de tourner le tire tique pour retirer le parasite dans son intégralité.

En plus il est fabriqué en France.

Une fois l’opération réalisée, la zone de piqure doit être surveillée et désinfectée.

En cas d’apparitions de symptômes il est important de consulter au plus vite un spécialiste.

 

 

Share This